Blogs Shopify

Le Guide du Dropshipping : lancez votre activité en France

Le dropshipping en France

Vous êtes nombreux(euses) à rêver de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale pour devenir votre propre patron(ne) et vivre de votre activité. Pour cela, vous envisagez de créer votre boutique en ligne, mais vous souhaitez aussi maîtriser les risques en limitant l’investissement de départ, notamment lorsqu’il est question de constituer votre premier stock. Le dropshipping est peut-être la solution qu’il vous faut. Vous allez pouvoir lancer rapidement votre boutique, commencer à vendre et tester des produits, référencer vos premiers fournisseurs et surtout vous familiariser avec votre nouveau métier d’e-commerçant(e) le tout sans engager de frais ni risquer de vous retrouver avec des invendus.

On vous explique comment fonctionne le dropshipping, ses avantages et ses inconvénients et les conseils à suivre pour réussir vos premiers pas dans cette activité.

Sommaire

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Le dropshipping est une alternative au e-commerce traditionnel, puisqu’ici il n’est pas question pour vous d’acheter un stock de produits, de les vendre puis de les expédier à vos client(e)s. Avec cette solution, votre activité est grandement simplifiée puisque vous n’avez qu’à référencer et commercialiser les produits de vos fournisseurs. C’est ensuite eux qui se chargent du stock et de toute la logistique concernant l’envoi des commandes à vos client(e)s.

A qui s’adresse le dropshipping ?

Le dropshipping permet à tout type de personne de tout âge de tester la vente de produits en ligne avant d’ouvrir leur propre boutique en ligne. Que vous soyez entrepreneur, étudiant, chercheur d’emploi ou même retraité, le dropshipping vous permet de pratiquer une activité e-commerce à temps partiel ou à plein temps.

Comment fonctionne le dropshipping ?

En apparence, la boutique d’un(e) marchand(e) qui pratique le dropshipping ne diffère pas tellement d’une boutique en ligne classique. Dans les deux cas de figure, vous allez sélectionner un certain nombre de produits que vous souhaitez référencer dans votre catalogue, puis vous allez ajouter des photos, rédiger vos fiches produits et fixer vos prix de vente. Lorsqu’un(e) internaute passe une commande sur votre site il vous règle directement sa commande, sur votre boutique au prix que vous avez défini.

La suite logique serait de sortir de votre stock le produit commandé et de l’expédier, sauf si vous êtes un dropshipper.

En effet, l’intérêt principal du dropshipping c’est que vous n’avez pas de stock. Une fois que vous avez encaissé le paiement de votre client(e), vous allez donc à votre tour commander et régler le produit à votre fournisseur en n’oubliant pas de transmettre les coordonnées de livraison de votre client(e) pour que le produit soit directement livré chez lui(elle). Ainsi vous n’avez pas besoin d’avancer d’argent, ni de gérer la logistique liée à l’expédition.

Comme vous le voyez, s’appuyer sur une solution de dropshipping est très intéressant, mais cela présente aussi quelques inconvénients qu’il faut connaître et anticiper.

Quels sont les avantages et les inconvénients du dropshipping ?

Les avantages du dropshipping

Comme nous venons de le voir, l’intérêt majeur du dropshipping est l’absence de stock. Grâce à cette solution, vous pouvez commencer à vendre des produits, sans avancer d’argent pour constituer votre stock. Vous vous épargnez également des frais de stockages (ex. loyer d’un entrepôt) et de logistique.

Cette pratique vous permet de tester votre nouvelle activité, trouver les produits qui se vendent le mieux ou tester un nouveau marché, sans crainte d’avoir des invendus.

L’autre avantage est aussi l’externalisation de l’expédition des commandes. Vous n’avez pas à préparer ni envoyer les colis, ce qui vous libère du temps pour développer votre stratégie marketing et gérer votre service clientèle.

Mais cette sérénité cache aussi des coûts et contraintes supplémentaires par rapport à une boutique e-commerce classique. Pour s’assurer une bonne rentabilité, il est donc primordial de ne pas les négliger.

Les inconvénients du dropshipping

La première contrainte du dropshipping est bien sûr la dépendance vis-à-vis de ses fournisseurs, qui seront en charge de l’expédition des commandes. La réputation de votre boutique dépendra donc en partie de leur professionnalisme, or vous n’avez bien souvent aucune maîtrise sur la qualité des produits. Vous allez référencer et vendre des produits que vous n’aurez pas eu entre les mains avant pour en garantir la qualité. Si vous travaillez avec des vendeurs étrangers (ex. Chine), vous devez aussi anticiper les frais et délais de livraison, qui sont très longs, si vous ne voulez pas que vos clients vous relancent sans arrêt ou vous mettent une mauvaise note sur les sites d’avis. Des délais longs ne sont pas nécessairement un frein à la vente, s’ils sont annoncés dès le départ. Malgré tout, vous n’êtes pas à l’abri de client(e)s mécontent(e)s, c’est pourquoi beaucoup de Dropshippers anticipent ce genre de plaintes en offrant les frais de livraison et en prévoyant des petits cadeaux pour se faire pardonner de ces longs délais de livraison. L’idée est d’offrir un cadeau d’une très faible valeur en rapport avec l’article commandé.

La TVA et les frais de douane font également partie des coûts oubliés ou sous-estimés par les dropshippers débutant(e)s. Pour rétablir une forme de concurrence plus loyale entre commerçant(e)s, la nouvelle loi des finances va rendre les plateformes de vente en ligne redevables de la TVA à la place des clients finaux, et ce dès le 1er juillet 2021. Cela veut dire que vous devrez obtenir un numéro d’identification à la TVA pour pouvoir collecter et reverser la TVA sur les produits vendus. Les frais de douane, eux, ne concernent que les produits qui sont importés dans l’Union européenne et sont payés par le client final. Vous n’avez donc pas à prévoir ces coûts supplémentaires dans votre prix de vente, surtout si vous travaillez avec des fournisseurs européens, mais il faudra prévenir vos client(e)s qu’ils peuvent avoir ces frais à payer.

Enfin, il faut également savoir que la plupart des fournisseurs n’acceptent pas les retours, sauf si le produit est endommagé, alors qu’en France le délai légal de rétractation pour un achat sur internet est de 14 jours après la réception du produit. En cas de retour, vous devrez donc rembourser le produit à vos frais.

En résumé, ne vous focalisez pas uniquement sur les prix bas proposés par vos fournisseurs, mais considérez également tous les coûts inhérents aux produits vendus en dropshipping que ce soit le temps consacré à la relation client, les taxes, le transport ou encore les frais de retours. Prévoyez une marge conséquente afin d’y intégrer tous vos coûts y compris le marketing.

5 conseils avant de se lancer en dropshipping

En résumé le dropshipping présente certaines contraintes, mais reste une solution très intéressante pour lancer son activité. C’est un bon tremplin vers une boutique en ligne « traditionnelle » à la fois rentable et pérenne. Voici quelques clés pour bien commencer.

Lecture conseillée : Notre guide complet pour faire du Dropshipping avec AliExpress.

Identifiez votre marché de niche

Une fois votre boutique Shopify créée, vous allez devoir sélectionner vos premiers produits à vendre. Mais avant cela, vous devez définir votre marché de niche, c’est-à-dire la thématique de votre boutique : accessoires pour animaux, jardinage, décoration… Ne cherchez pas à être généraliste pour commencer, concentrez-vous sur un marché porteur avec lequel vous avez une affinité.

Créez votre micro-entreprise

Avant d’aller plus loin et de commencer à vendre vos premiers produits, vous devez déclarer votre activité. En France, le statut de micro-entrepreneur est particulièrement adapté pour débuter. Vous pouvez créer votre entreprise gratuitement et en quelques clics sur internet, vous ne payez des cotisations sociales que sur le chiffre d’affaires encaissé et la comptabilité est grandement simplifiée. Téléchargez notre guide pour lancer votre micro-entreprise afin de débuter votre activité de dropshipper dans les règles.

Télécharger notre guide

Trouvez des fournisseurs

Rendez-vous sur une place de marché spécialisée dans le dropshipping comme AliExpress, BigBuy ou CJ Dropshipping afin d’y trouver vos premiers produits et fournisseurs. Outre le prix d’achat, intéressez-vous aux notes et avis clients d’un produit, mais aussi au nombre de ventes réalisées. Un produit qui affiche beaucoup de ventes est le signe d’un produit qui marche et présente un bon rapport qualité prix. Regardez aussi les autres produits proposés par les fournisseurs, leur politique de retour, les délais de livraison, et n’hésitez pas à entamer la discussion avec eux et à négocier.

Importez vos premiers produits avec Oberlo

Pour gagner du temps, vous pouvez installer l’application Oberlo qui va vous permettre d’importer automatiquement sur boutique les produits de la populaire place de marché AliExpress. Elle se chargera également de synchroniser les stocks de vos fournisseurs, de suivre les variations de prix pour mettre à jour votre prix de vente, selon vos règles automatiques, et enfin de transmettre les commandes de vos client(e)s. Si vous vous fournissez auprès d’une autre place de marché, vous devrez alors être vigilant(e) et organisé(e) pour suivre les variations de prix et passer les commandes pour vos client(e)s car la synchronisation automatique ne sera malheureusement pas toujours possible. Pour cela créez un tableau avec à minima le nom du produit, du fournisseur, le lien vers le produit sur la place de marché et votre prix d’achat.

Testez votre marchandise

N’hésitez pas à commander quelques produits pour tester la marchandise et les délais de livraison. C’est encore la meilleure façon pour vérifier le sérieux d’un fournisseur et de connaître les produits que vous vendez. Ainsi vous pourrez écrire des fiches produits détaillées et faire vos propres photos afin de vous démarquer de vos concurrents.

Faites un bilan

Après quelque temps, posez-vous et faites un bilan pour identifier les articles qui se vendent le mieux et les fournisseurs avec lesquels vous travaillez le plus pour ensuite constituer votre propre stock physique. Ce stock est aussi l’occasion de renégocier vos prix d’achat afin d’améliorer votre marge sur ces produits.

Regardez également les produits qui ne se vendent pas, ceux qui se vendent, mais ont un nombre de retours importants et enfin les produits qui sont mal notés par vos clients. Retirez-les de votre boutique et cherchez d’autres alternatives pour les remplacer, en commençant par exemple par le catalogue de vos meilleurs fournisseurs. Refaites des tests avec de nouveaux produits en dropshipping et ajoutez dans votre stock les produits qui se vendent le mieux.

En effectuant cette démarche, vous allez pouvoir augmenter votre rentabilité et offrir une meilleure expérience d’achat à vos visiteurs. Petit à petit votre boutique en ligne s’enrichira de nouveaux produits, votre marque se développera et vous gagnerez en indépendance.


Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify.

Rédaction par William Jezequel. 

Image : Burst.

Sujets: