Vous souhaitez créer une boutique en ligne ?

Bilan du e-commerce en France en 2020

Bilan e-commerce 2020 - FEVAD

Ce jeudi 4 février 2021 se tenait la traditionnelle conférence de presse de la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) qui a dressé un bilan de l’année 2020, pour le secteur du e-commerce français. L’occasion de revenir sur les faits marquants de l’année pour ce secteur, de dresser un état des lieux du marché et de décrypter quelles tendances émergeront en 2021. Nous vous proposons dans cet article de revenir sur les chiffres clés partagés pendant cette matinée.

E-commerce français. Un marché de 112 milliards d’euros

Le secteur du e-commerce (produits et services) a progressé de 8.5%, par rapport à 2019, représentant un chiffre d'affaires de 112 milliards d’euros en 2020. Cette croissance s’explique par le contexte sanitaire qui a fortement accéléré la digitalisation des commerces de détail et modifié les comportements d’achats des Français. Face à la fermeture des commerces dits « non essentiels », les ventes sur internet se sont imposées comme seule alternative pour les commerces physiques fermés de conserver une activité. Le marché du e-commerce français compte ainsi 17 400 sites supplémentaires par rapport à l’an dernier.

La hausse du e-commerce touche également les ventes en ligne réalisées par les places de marché qui ont pu fournir un débouché pour de nombreuses TPE/PME et limiter le recul de leurs ventes. En moyenne sur l’année 2020, les places de marché ont progressé de +27% soit deux fois plus vite qu’en 2019.

Rapport Shopify : L'avenir du commerce

Découvrez toutes les tendances de consommation en France et dans le monde dans notre dernier rapport Shopify consacré à l'avenir du commerce.

Forte progression des ventes de produits

Les secteurs qui enregistrent les plus fortes croissances sont la beauté et la santé (+52%), les produits de grande consommation (+42%), les produits techniques (+34%) et enfin le secteur du mobilier et de la décoration (+24%). Ces secteurs ont tous été boostés par la crise sanitaire et plus particulièrement par les deux confinements qui ont d’un côté poussé les Français à s’équiper pour le télétravail (mobilier, décoration, produits techniques) et de l’autre à reporter leurs achats (Black Friday, Noël, vacances, etc.) en ligne.

L’accélération des ventes a d’ailleurs été particulièrement marquée au dernier trimestre 2020. La fermeture des magasins et celle des rayons dits non essentiels lors du second confinement ont conduit à une forte augmentation des ventes au mois de novembre qui s’est poursuivie en décembre, en dépit de la réouverture des commerces physiques.

Signe de cet engouement, le panier moyen connaît une légère hausse après plusieurs années de baisse. Il est ainsi en moyenne de 61€, contre 59€ en 2019.

Ces résultats sont néanmoins à contraster, car si les ventes de produits ont progressé en moyenne de 32%, les ventes de services sont quant à elles en baisse de 10%. Ces résultats s’expliquent notamment par la baisse brutale des activités de loisir et de tourisme qui chutent de 47%.

Lecture conseillée : 7 jours pour lancer sa boutique en ligne, l’exemple de Mizué.

De nouveaux comportements d’achat

L’année 2020 a bousculé les habitudes des Français. Les deux confinements et la peur du COVID-19 les ont poussés à commander davantage leurs produits en ligne. Le secteur de l’alimentaire a naturellement connu une forte progression, notamment lors du premier confinement avec l’explosion du drive et de la livraison à domicile. Une tendance qui semble s’installer pour 2021.

Mais ce n’est pas le seul secteur à profiter de cet engouement pour la vente à emporter. Le Click and Collect en point de vente, souvent mis en avant par les commerçants lors des périodes de confinement, a séduit cette année plus de 4 acheteurs en ligne sur 10 (41%, en hausse de 14 points vs 2019), même si la livraison à domicile reste privilégiée par plus de 85% des cyberacheteurs pour récupérer leur commande.

Les commerces de proximité qui ont su se digitaliser rapidement ont également pu profiter du soutien des Français. En effet, près d’un quart des cyberacheteurs (25,7%) ont réalisé leurs achats sur le web auprès de leurs commerces de proximité avec l’envie de soutenir les commerces de proximité.

Pour conclure cet article, Marc Lolivier, Délégué général de la Fevad résume ces nouvelles tendances : « L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, a profondément bouleversé les habitudes d’achat de millions de Français. Les conditions inédites ont conduit ces derniers à s’organiser face aux restrictions de circulation et à la fermeture de nombreux commerces physiques. Internet leur a permis de continuer à s’alimenter, s’équiper, se former, se divertir tout en respectant les mesures de protection sanitaire en vigueur. Certaines de ces habitudes tendent à s’inscrire dans le temps et créent de nouvelles attentes parmi les consommateurs, comme celles d’avoir accès en ligne à leurs commerces de proximité par exemple. »

Créez une boutique en ligne dès aujourd'hui !

Bénéficiez d'un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.


Which method is right for you?Publié par Maud Leuenberger. Maud est la rédactrice en chef du blog français de Shopify. 

Rédaction par : William Jezequel 
Image : Burst.

Sujets: